Pour ce projet inédit du collectif kom.post, tout devait commencer par une première visite de Nyon. Une rencontre avec la ville saisie non plus comme un territoire dont un point de vue surplombant dresserait la carte, mais comme une cartographie-chorégraphie que tissent, en commun, les habitantes et les habitants depuis leurs « points de vie » singuliers. Puis le temps du confinement est arrivé, redistribuant les modalités de ce que l’on nomme rencontre et les contours de nos supposées communautés. Le collectif kom.post a choisi de saisir cette situation comme une nouvelle orientation. Ce que les artistes devaient physiquement rencontrer s’est comme « fantomisé » mais a révélé d’autres vivacités, dans les voix, les souvenirs partagés. Alors que des présences et des gestes sont venus à manquer, des attentions nouvelles sont apparues. Comme
le fait d’écouter avec soin celles et ceux dont les voix étaient recouvertes sous le bruit de l’ordinaire : le personnel des supermarchés, les agent·e·s d’entretien, les soignant·e·s ou encore ces oiseaux qui se remettent, non pas à chanter, mais simplement à être écoutés. Depuis le mois d’avril, kom.post collecte ces écoutes qui parlent et ces paroles qui voient autrement. À défaut d’espace commun, le collectif a su créer des « temps communs » en conversant à distance avec des inconnu·e·s habitant dans la région. Au travers des gestes barrières qui ont empêché des contacts, ces moments partagés permettent d’être nouvellement touché·e par la parole d’une autre personne, prise dans sa singularité.

C’est dans l’articulation des présences et des absences, des rassemblements et des distanciations que ce projet viendra toucher la fabrique des arts vivants sous la forme d’une émission de radio réalisée en direct dans l’espace public. Les singularités rencontrées par le collectif, qui elles ne se connaissent pas, seront réunies avec plusieurs artistes invité·e·s au far° autour d’une table « diffractée » où l’on continuera de se relier, différemment mais tout en intensité.

avec Camille Louis, Maria Kakogianni, Benjamin Chaval, Emmanuelle Nizou et Laurie Bellanca