10171649_692455684128943_8968678211257965788_n

Samedi 07 juin 2014, 15:00-17:00
La Gaîté Lyrique, Plateau média
Entrée libre

L’édition #14 de REWU, “Fabriquer du bonheur: des visions utopiques du futur” coordonnée par Emeline Brulé, se déroulera le 07 juin 2014 à 15h à la Gaîté Lyrique,

En présence de :
Igor Galligo,
Jean-Noël Lafargue,
Max Mollon

— PRÉSENTATION —
Fabriquer, verbe transitif
(latin fabricare, façonner)

– Faire quelque chose, l’élaborer à partir d’une matière première par un travail manuel, artisanal : Fabriquer une pâtisserie avec des œufs et de la farine.
– Transformer industriellement des matières premières en séries d’objets utilisables destinés à la consommation : Fabriquer des chaussures, des jouets.
– Produire des objets destinés à tromper : Fabriquer de la fausse monnaie.
– Préparer, élaborer quelque chose sans grand soin : Le thé que tu nous as fabriqué est vraiment mauvais.
– Arranger un événement, un récit : On a fabriqué l’incident de toutes pièces.

« combien il est doux d’obéir, lorsque nous pouvons réaliser le bonheur, de nos jours presque impossible, d’être convenablement déchargés, par de sages et dignes guides, de la pesante responsabilité d’une direction générale de notre conduite » (Herbert Marcuse)
« A la racine de tout dispositif, se trouve (…) un désir de bonheur humain » (Giorgio Agamben)
« Technology can just go away and people can focus on what makes them the happiest. » (Vic Gundotra, Google)

Peut-on tout fabriquer ?
Avec la démocratisation des techniques de fabrication et la maîtrise grandissante des processus tant biologiques que physique, pouvons-nous devenir les designers de notre existence propre ?
Que penser de la ré-émergence des discours de l’état providence, garant du bonheur des peuples, dans les discours entourant les nouvelles technologies ? Le bonheur peut-il devenir une science, basée sur des phénomènes mesurables ? Que sous-tend l’injonction au “bien-être” des technologies du quantified self ? Quelles sont les implications politiques du renouveau du discours utopique à l’intérieur des systèmes techniques ?
Autant de vastes questions à discuter autour d’un corpus mixte, et depuis des pratiques et disciplines différentes.

— CORPUS —

Walden Two, B. F. Skinner
Hacking Happiness: Why Your Personal Data Counts and How Tracking it Can Change the World, John C. Havens
Utopia, Thomas More
Brave New World, Orson Welles
The Dispossessed:An Ambiguous Utopia, Ursula Le Guin
Flow: The Psychology of Optimal Experience, Mihaly Csikszentmihalyi

— DOCUMENTS —

Happier Courses : www.happier.com
The h(app)athon project : http://happathon.com/
The Happy Places Project : www.happyplacesproject.com
MIT Mood Meter : http://moodmeter.media.mit.edu/
World Happiness Report : http://unsdsn.org/resources/publications/world-happiness-report-2013/

— À PROPOS —

REWU est dispositif de conversation autour des livres. Lecteurs, auteurs, éditeurs et documentalistes échangent, débattent et constituent ainsi une base de ressources documentaires contributive associée aux livres du centre de ressource et accessible en ligne.
Le projet REWU s’inscrit dans une volonté de réinterroger les pratiques d’accès et de partage de la connaissance en bibliothèque et de proposer des modalités d’interaction différentes entre ses protagonistes : lecteurs, auteurs, documentalistes, flâneurs, chercheurs, etc…
Il s’agit enfin de considérer ce temps d’échange comme un temps de création de ressources à part entière et d’en garder mémoire via différents dispositifs d’enregistrements audio. Ces ressources sonores sont ensuite accessibles de manière pérenne au Centre de ressources et en ligne. Projet porté par Sylvia Fredriksson et Laurie Bellanca, Kom.post et Orbe, avec le soutien de Nicolas Loubet et Knowtex.

À voir en streaming live :
http://www.gaite-lyrique.net/rewu-14

À suivre sur twitter : #rewu