Bulle bleue kom.post

SAM. 26.09 .2015

ARSONIC – GRANDE SALLE

10:00 > 18:00

GRATUIT

RÉSERVATION INDISPENSABLE AVANT LE 10.09  – mons2015.eu

Dans le cadre du programme Littérature de Mons 2015, le collectif kom.post et le Pilen organisent, le 26 Septembre 2015 de 10h à 18h, non pas une conférence ou un rassemblement de spécialistes, mais une forme de « conversation » augmentée et performative, une  « Fabrique du commun » réunissant les savoirs et les approches de tout un chacun(e) autour de la question : Que fait le lecteur face au numérique ?

Il s’agit de repartir de cette expérience, toujours singulière et éminemment commune, de la lecture, de sa sensualité et de sa saveur, grâce à laquelle chacun(e) d’entre nous détient un savoir. Un savoir-saveur, propre et à mettre en partage ce jour, en regard des mutations de supports, de modes d’inscription et de traduction qu’impulse le « numérique ».

Depuis des mois deux artistes du collectif (la philosophe et dramaturge Camille Louis et la netartiste Julie Morel) ont arpenté le territoire montois, rencontrant lecteurs divers et variés, bibliothécaires, libraires, chercheurs, artistes, praticiens de langages multiples (écrit, numérique, poétique, présent ou passé activé tel le patois cayot…). Elles ont collecté des approches, des questionnements, des hypothèses ou des contradictions…Et c’est cette matière hybride, faite de vies et d’expériences, qu’elles remettront en partage le 26 septembre, comme une introduction à la conversation qui s’étendra tout au long de la journée.

 

Pour ce faire, chacun(e) des participant(e)s sera invité(e) à rejoindre une table, composée de 5 à 6 personnes de provenances (géographiques, disciplinaires, sensibles…) variées, et à échanger, avec ses nouveaux voisins, autour des problématiques déployées dans l’introduction. Leurs paroles seront ressaisies par les artistes et remises en lien immédiat avec les différents récits collectés jusqu’alors, constituant, à leur tour, une archive immédiate de cet événement. Celle-ci sera visible par projection simultanée sur écran et conservable dans la durée grâce à un dispositif d’impression immédiate, créé pour l’occasion par le graphiste et chercheur Jérémie Nuel et qui produira, pour chacun(e), son livret papier personnalisé.

A la suite d’une pause déjeuner imaginée comme une dégustation de lettres et de mots, élaborée à partir des associations faites par les différents participant(e)s de cette journée entre une expérience de lecture et un goût ou une saveur, 4 intervenant(e)s plus spécifiques se ressaisiront des lignes problématiques aperçues dans les échanges du matin et y apporteront un éclairage, une suite, une contestation… depuis leur pratique d’artiste numérique, libraire, sociologue, auteur…

Ces interventions enclenchent de nouvelles conversations ; les conversations continuent de s’écrire et de se donner à lire sous une forme qui, peu à peu, s’apparentera à la rédaction collaborative et immédiate d’un « livre du lecteur ».

Intervenants :

  • Gilles Martin, libraire bruxellois, Joli Mai et créateur des éditions Aden

  • Albertine Meunier, artiste et netartiste française

  • Björn-Olav Dozo, Chargé de recherches au FNRS à l’Université de Liège, membre du comité de rédaction des revues COnTEXTES, Textyles, Mémoires du livre / Studies in Book Culture, MethIS, membre du conseil scientifique du CLEO.
  • Kitty Crowther, auteure et illustratrice belge 
  • Jérémy Nuel, graphiste français, spécialiste des questions de l’édition numérique.

 

 

image: Marielle Rossignol ( dans le cadre de la fabrique du commun ” il y a des mots terribles” à la Bulle Bleue de Montpellier)