Laurie Bellanca 2

Je n’ai qu’un toit du ciel, vous aurez de la place est une série de fictions radiophoniques, écrite en feuilletons, qui interroge les représentations collectives de «l’univers infini» et propose une machine à fabriquer des récits. Cette machine de récits est une forme radiophonique conçue en direct, à mi-chemin entre un feuilleton radiophonique, une émission participative et une performance scénique. Chaque feuilleton fait place à une thématique précise (Guerre des empires, Amour, Prédictions, etc.) qui permet de poursuivre la fiction entamée tout en lui donnant un éclairage nouveau. Une écriture à trou questionnant le message radiophonique collectif et le rapport entre la création du son (par la radio hertzienne et la webradio) et sa propre théâtralité (rendue visible sur le plateau d’un théâtre).

Épisode 1: Les Annonciateurs

le 12 mars à HtH dans le cadre du festival tropisme de Montpellier.

«Quelle prospérité les oracles ont-ils jamais prédite aux hommes? En effet, la science antique des Divinateurs n’annonce que les maux et n’apporte que la terreur». Le Choeur des Vieillards, Agamemnon, Eschyle.

Le prologue de Je n’ai qu’un toit du ciel, vous aurez de la place, (réalisé en mars 2014 lors du Festival Sidération du CNES), traitait de la grande «fiction» contemporaine à maîtriser l’univers infini sur fond de guerre des empires et de guerre des récits. Le premier épisode «Les Annonciateurs» s’écrira autour de la question de l’anticipation, de nos oracles contemporains et de notre rapport aujourd’hui à la prédiction, en interrogeant nos possibilités de transformations, de changement, voire de soulèvement. Qu’avons-nous le droit de savoir? Nos outils de mesure nous permettent-ils de nous préparer? Nous préparer à quoi? Quelles croyances développons-nous aujourd’hui? Sommes-nous plus inquiets? Nos prédictions nous permettent-elles d’agir? Des prophéties auto-réalisatrices, aux guerres «préventives», où en sommes-nous avec la notion de destin et la capacité de transformer le monde?

Dans un premier temps, le collectif kom.post partagera avec les élèves du lycée Champollion de Lattes (34), dans le cadre de sa résidence, un corpus de références (livres, films, images, etc.) permettant de nourrir les imaginaires autour de cette question, notamment à travers deux illustres figures de la prédiction et de «l’art divinatoire», qui se sont d’ailleurs rencontrées sur les bancs de l’École de Médecine de Montpellier, François Rabelais et Nostradamus.

Ainsi, se créera un imaginaire commun permettant : – la préparation d’un travail de terrain : écriture de «questionnaires», déplacement dans la ville et le lycée. – l’écriture d’une fiction : apparition d’une trame narrative, émergence de personnages, écriture d’un chœur de chansons, etc. – préparation de la «représentation» radiophonique en fin de résidence au CDN de Montpellier lors du festival Tropisme.

12 mars: sortie de résidence (chantier 1) HtH Montpellier / Tropisme

– le chœur des annonciateurs composé par les lycéens du lycée Champollion de Lattes (34 / dans le cadre de la résidence du Conseil Régional de l’Hérault)

Laurie Bellanca (création et mise en scène sonore) , Caroline Masini (écriture et dramaturgie), Céline Pévrier (édition livret), Antonin Clair (dispositif technique captation et diffusion)

production Illusion et macadam

diffusion radio Radio Campus Montpellier

soutien de la région LR, lycée Champolion de Lattes, CNES (centre national des études spatiales / Paris)